Fin Au Chaos

 In Moto sécurité Bagdad

L’Etat a décidé de mettre fin au chaos dans la branche des motos à deux roues et de lutter contre le manque de sécurité routière. Mais les nouvelles règles posent des questions sur les bicyclettes qui ne répondent pas aux nouvelles normes.

Depuis le 20 mai, avec l’introduction d’une loi sur l’immatriculation des motocyclettes d’une cylindrée de 50 cc, les propriétaires de bicyclettes peuvent s’inscrire. Ils sont obligés de le faire en octobre 2016.

Bien que la loi sur la numérotation des motocyclettes remonte à 2010, elle doit attendre quatre ans pour entrer en vigueur.

La loi exige que toutes les bicyclettes d’une cylindrée inférieure à 50 mètres cubes aient un titre de propriété et un numéro d’ordre.

Cette procédure apportera des changements importants aux concessionnaires de motocyclettes à deux ou trois roues et permettra de lutter contre le chaos qui règne dans cette branche.

Voici quelques explications de Youssef Al-Alawi, l’écrivain général de l’Association Marocaine des Métiers de la Bicyclette.

Il existait, jusqu’en 2010, une loi sur le vide pour les bicyclettes de moins de 50 mètres cubes, qui n’étaient soumises à aucune obligation de numérotation.

Les importateurs et les vendeurs ont trouvé dans cet espace une opportunité qui leur a permis d’importer plus de 50 centimètres cubes à motorcycle un prix très compétitif et de le vendre en disant qu’il est inférieur à 49 mètres cubes. Qui ne sont pas soumis à la livraison obligatoire du papier gris officiel. Ainsi, les distributeurs et les vendeurs exécutaient un titre de propriété de papier, qui était suffisant pour être fermé par les autorités de la partie.

Les motocyclettes à deux roues et à trois roues, importées de cette façon, représentent la majorité des bicyclettes.

Messages récents
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Start typing and press Enter to search