La protestation

 In Moto sécurité Bagdad

La protestation des propriétaires de motos a duré pendant des heures, exigeant d’abolir la nouvelle loi concernant l’obligation d’avoir un permis de conduire pour leurs motos ,ils ont dit qu’il est injuste de leur imposer cette nouvelle loi .

Un certain nombre de motocyclistes c90-c100 fabriqués en Chine ont protesté contre la décision qu’ils jugeaient injuste de les obliger à passer le permis de conduire avant de prendre la numérotation des plaques.

La semaine dernière, les autorités de sécurité ont lancé une campagne sans précédent et sans précédent pour surveiller les motos qui n’ont pas de tôles et en ont saisi un grand nombre, en particulier les tricycles et les bicyclettes fabriquées en Chine. Conformément à l’article 111 de la loi.

La décision a été accueillie par les occupants en termes de réduction des accidents et du chaos, mais a été un choc pour les propriétaires de ces motos, qui ont été obligés de passer le permis de conduire comme première procédure pour obtenir une licence pour numériser le vélo. Ministère de l’Equipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau. Ils ont organisé une manifestation près de la gare routière Beni Mellal et ont marché dans une balade à vélo arrêtée devant la municipalité de Bani Mellal.

Dans une interview avec un certain nombre de personnes touchées par le journal s’est plaint de la décision injuste et inacceptable, qui les a déplacés, si nous savons qu’un grand nombre d’entre eux travaillent sur ces vélos et transportent les marchandises et la seule source de leurs moyens de subsistance.

La décision motorcycle a également été prise par des propriétaires de bicyclettes fabriqués en Chine, qui se sont trouvés obligés de passer leur permis de conduire ou de réserver leurs bicyclettes. Certains se sont également plaints d’un doublement de l’assurance de Dhs730 à Dh1 400 en raison de la capacité du moteur. Autant attend encore son rôle pour compléter le numéro de la Direction des Transports en raison de longues dates. L’un d’eux a dit: « La plupart de mes gens ont des mâts qui ont été des haraafiyeh et ils ont honte et honte au ministère des Transports. »

Les manifestants insistent toujours sur l’intervention du ministère et des autorités locales pour résoudre ce problème, qui est devenu trop grand pour ignorer à ce point.

Messages récents
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Start typing and press Enter to search